vendredi 20 juillet 2018

"Les vrais royames tiennent souvent au creux de la main" (Philippe Claudel)

Sylvain Atelier Galerie
385 Saint-Paul
Québec, PQ

 « On ne naît pas artiste, on le devient » [1]

J’ai ouvert mon Atelier-Galerie depuis novembre 2017. J’y produis et accueille les visiteurs qui se font passablement plus nombreux qu’à mon ancien lieu de production artistique. J’y fais de belles rencontres.
Depuis que j’y suis installé,  j’entends des commentaires qui me rendent un peu amer. Ces commentaires proviennent désolément  de d’autres artistes. Allez savoir pourquoi?

On me lance ce genre de boutades « va travailler» et on s’assure que tout le monde entende afin de bien ricaner.  On ajoute dans  la même continuité «  j’irai te visiter quand j’irai manger à L’Auberivière ».
 
Je dois vous dire que ces commentaires me rendent un peu triste et je dis à ceux et celles qui se reconnaîtront qu’on ne peut créer d’œuvres artistiques sans y mettre le temps et l’effort. De plus, j’ajouterais que même si mon Atelier-Galerie est situé dans l’édifice de l’Auberivière, les personnes qui fréquentent cet endroit sont très respectueux et je suis très admiratif de ceux et celles qui y travaillent.

Les artistes à travers le monde se logent aux endroits où les baux sont abordables, souvent loin des endroits touristiques, et ces endroits deviennent souvent de hauts lieux de création. 

On me demande souvent quelle entente j’ai pris au niveau de mon bail avec mon propriétaire. Il semble que l’on me pose cette question pour vérifier les oui-dire disant que je serais expulsé prochainement. À ceux et celles qui spéculent sur mon sort,  je vous dit qu’en ce qui concerne mes engagements que je vous préviendrai quand je déciderai de quitter ou quand mon bail prendra fin.

Maintenant laissez-moi vous dire que depuis mon ouverture j’apprécie mon nouveau lieu de création. J’y rencontre de belles personnes et je ne me plains pas d’avoir un endroit où je peux réaliser, exposer et vendre mes réalisations.

Je remercie ceux et celles qui m’ont aidé à m’installer. Marie-Claude, Cléophas Robin qui a réalisé beaucoup de travaux et  Jacques Lacasse qui lui prête son atelier, Gilbert Sévigny et Jean Coulombe qui ont travaillé à mon nouveau site internet (bientôt en ligne). Je remercie aussi ceux  et celles qui passent à l’atelier pour me donner un mot d’encouragement (Don Darby, Manu Legendre, Michel Raymond, Jacques Magnan, Alain Brodeur, Alain Leblond, Claude Robitaille, virtuellement de Norvège, Pierre Lanoie, Simon Carmichael, Rejeanne Lamothe…etc).

Merci à tous ceux et celles qui ont acheté un de mes tableaux. Ce fût pour moi une belle marque de reconnaissance. Plusieurs d’entre vous étiez de passage à Québec, d’autres se sont simplement arrêtés devant ma vitrine et sont tombés en amour avec l’un de mes tableaux. Certains étaient des amis et d’autres se sont laissés entraînés par des connaissances ou amis qui les ont initiés au monde des collectionneurs.

Je vous invite, ceux et celles qui disent aimer les artistes et l’art, à faire le décompte des œuvres d’art originales que vous possédez. Posez-vous la question une fois cet inventaire fait, si votre amour pour l’art est virtuel ou réel.      




[1] Adaptation d’une citation de Simone de Beauvoir