jeudi 12 mai 2016

Hommage à Serge Lemoine

La première source d’inspiration[1]

Celle-ci m’est venue d’un peintre d’Acton-Vale, Serge Lemoine, qui a passé une partie de sa vie artistique à peindre en bleu, blanc et rouge, couleurs du Canadien de Montréal. Il peindra uniquement avec ces trois couleurs de 1969 à 1979.
Lors de la fête nationale de la Saint-Jean-Baptiste en 1979, toute la ville d’Acton-Vale est réunie pour l’exposition mettant fin à cette décennie Bleu-blanc-rouge. Mais Serge Lemoine réserve une surprise aux participants. Il déclare une période supplémentaire de deux ans un peu comme un match qui se prolonge pour achever ce qui n’a pu l’être en temps réglementaire.


La deuxième source d’inspiration[2]
Elle m’est venue de l’intégration de retailles métalliques de lames de patins dans la composition des rampes, des garde-corps, des colonnes et des contremarches de l’architecture des maisons du quartier Limoilou de Québec.
Cette particularité architecturale s’est  répandue dans les années 1940 et 1950 avec l’entreprise artisanale Saint-Laurent Métal de Giffard qui fabriquait des lames pour les patins. Les artisans du métal (ferronniers, ferblantiers) récupéraient les retailles et les intégraient à leurs ouvrages pour former de belles dentelles décoratives. Quelle merveilleuse relation entre l’architecture et notre climat nordique! Il n’y a qu’une ville d’hiver comme Québec pour présenter ce type d’ornementation lié à la glace dans son architecture. Maintenant que vous connaissez le secret des artisans, vous ne pourrez plus circuler à Limoilou sans admirer ce travail créatif des artisans de l’époque. 


[1] Brochure exposition de Serge Lemoine, du26 septembre au  9 décembre 2012  Espace création


[2]  http://www.contact.ulaval.ca/article_blogue/mon-pays-cest-lhiver/
  Loto-Québec,Blog Contact de l’Université Laval, Publié le 17 décembre 2013 | Par Martin Dubois,

Aucun commentaire: