lundi 19 décembre 2016

Contes et légende Musée du Bronze

Appel de dossiers 2017

Musée du Bronze d'inverness


Dans le cadre de sa prochaine exposition qui se tiendra de mai à octobre 2017 et du 150e anniversaire du Canada, les membres du conseil d’administration du Musée du Bronze d’Inverness invitent les artistes professionnels, émergents ainsi que les collectifs d’artistes à soumettre leurs œuvres ou projets d’œuvres en lien avec le thème « Mythes, contes et légendes du Canada ».


Pour plus d'infromation Cliquez  ICI

Proposition de contes et légendes Cliquez ICI

vendredi 9 décembre 2016

Bienvenue à tous



Dernière fin de semaine 10 et 11 décembre pour voir l'exposition de Jacques Sylvain 

Heure d'ouverture de 13 h à 16h
À l'Atelier Galerie Bécot 
344 rue De Sainte-Hélène
Québec


Crédit photo: Michel Boulianne

jeudi 8 décembre 2016

Joyeux temps des fêtes


André Bécot et Jacques Sylvain vous souhaitent un joyeux temps des Fêtes


mercredi 30 novembre 2016

Jacques Sylvain expose: vernissage le jeudi 1er décembre. Formule 5 à 7. Bienvenue à tous !



Ils sont des millions à laisser leurs traces et rester inconnu
Inspiré des grotte de Lascaux (Chapelle Sixtine de l'art pariétal)

Exposition des oeuvres de Jacques Sylvain
Vernissage 1 décembre de 17h à 19h 
se poursuit le 3-4-10-11 décembre de 13h à 16h
Atelier Galerie Bécot
344 Sainte-Hélène, Québec


mardi 29 novembre 2016

je suis Guy Lemieux

Présentation du court métrage

mercredi 7 décembre 2016, 17h30

À: L'atelier Galerie Bécot 

344 rue Sainte-Hélène 

En présence de l’artiste et de la sociologue vidéaste indépendante Réjeanne Lamothe.

Regard sur un artiste attachant, sur ses amitiés de jeunesse avec de grands artistes 
québécois, dont Gabrielle Roy, René Richard, Jean-Paul Lemieux et bien d’autres qui ont laissé une trace sur le parcours du peintre.


Rétrospective engagée offrant aux spectateurs l’occasion d’entrer dans l’univers des  sensibilités comme des sources d’inspiration d’un artiste qui n’a pas encore dit son dernier mot.

jeudi 17 novembre 2016

Exposition Jacques Sylvain 1 décembre 5h à 7h

Inscrivez le 1décembre à votre agenda 5h à 7h
Exposition des oeuvres de Jacques Sylvain
Atelier-Galerie Bécot 
344 Sainte-Hélène

Quand j’hésite je ne peins pas!
Quand je peins  je n’hésite pas!
Voilà ce que disait Riopelle.

Il  passait des heures à regarder l’oiseau que son guide de chasse lui avait amené jusqu’à ce que l’oiseau devienne  son guide.
Tout est là dans le processus de création. Laissez monter la sève. Prendre le temps de s’imprégner de quelque chose,  d’un sujet, d’une émotion,  d’une douleur,  d’un sentiment,  d’un regard.

Puis,  exprimer  ce regard,  cette réflexion,  ce sentiment avec des mots,  des sons,  des gestes,  des lignes,  des couleurs.   Qu’on  soit musicien,  poète,  danseur, peintre,  l’inspiration s’alimente à  cette énergie que l’on accumule en soi.   Elle se fait filet,  rivière,  torrent,  fleuve, océan,  tsunami   et se fixe  sur les murs  de son propre Lascaux.

jeudi 10 novembre 2016

La particule manquante a fait toute la différence


Une vingtaine de per sonne ont participé à la rencontre Tapis-rouge des passionnés de L’Atelier-Galerie Bécot. La première heure du 5 à 7 fut l’occasion de faire connaissance avec les nouveaux venu et de laisser toute la place à l’exposition Phoenix qui orne les cimaises de la galerie.
La deuxième a permis de mettre toute la lumière sur la rencontre avec un passionné de la photographie Monsieur Michel Boulianne. Celui-ci i nous a présenté  un montage photo intitulé Spectral l’intimité de l’eau dans l’ambiance musicale zen de Jean-François Vézina.
L’échange qui a suivi la présentation ne laisse aucun doute sur la formule retenue ni sur la qualité de la présentation et des échanges que nous avons eu.

Cette formule a dépassé les attentes de nos hôtes André Bécot et Jacques Sylvain. Nous reprendrons cette formule non pas à chaque semaine mais de façon très régulière afin de vous faire découvrir d’autres gens passionnés qui nous entourent.
Photo Michel Boulianne

lundi 7 novembre 2016

La particule manquante

Les mercredi Tapis-Rouge de L'atelier Galerie Bécot ajoutent un volet à ses rencontres. L'activité monte en popularité de semaine en semaine mais la formule qui convenait bien aux petits groupes se fane légèrement en grand groupe où les discussions sont plus effilochées.

Désormais, nous ajouterons à nos rencontres un volet portant sur les passionnés tout domaine confondu. En plus des expositions, des invités viendront occasionnellement nous parler de leur passion.

Pour ouvrir le bal, mercredi le 9 novembre prohain, nous accueillerons Michel Boulianne, photographe, qui nous présentera un montage photo intitulé Spectral l'intimité de l'eau. La musique original de Jean-François Vézina accompagne la présentation.Vous voyagerez à travers les courants de cette matière qui a un caractère vital pour tous les organismes. Vous découvrirez cet élément sur un autre jour celui de: l'infiniment petit.

Photo Michel Boulianne

mardi 1 novembre 2016

Les Mercredis Tapis-Rouge



Où peuvent vous conduire les mercredis Tapis-Rrouge à L'Atelierr Galerie Bécot 



de 17 h à 19h au 344 rue Sainte-Hélène, Québec


Oeuvre de André Bécot

mercredi 26 octobre 2016

Connaissez-vous Grandma Moses


Cette femme américaine a commencé à peindre alors qu'elle avait plus de 70 ans. Elle souvent citée comme exemple d'une personne ayant entamé une carrière artistique à un âge avancé.. en novembre 2006, son oeuvre intitule Sugaring off (1943) est devenu l'un de ses tableaux ayant atteint la plus haute cote soit 1,2 million de dollars.

Allez voir ses oeuvres d'une incroyable beauté.  




mardi 25 octobre 2016

Les mercredi 5 à 7 Tapis-Rouge à L'Atelier Galerie Bécot 344 rue Sainte-Hélène


Réservé aux Divinités


Il faut remonter à la Grèce antique pour saisir l'une des premières grandes apparitions du tapis-rouge. En effet, il a été un important élément du décor de la pièce de théâtre Agamemnon, une oeuvre du poète Eschyle datant de 458 avant Jésus-Christ. Agammenon est un personnage d'une grande arrogance. Lors d'une réception dans un palais, sa femme Clytemnestre veut le faire marcher sur un tapis rouge. Il résiste, sachant que seuls les dieux méritent un tel honneur et que son geste représenterait une offense à leur endroit. Clytemnestre insiste, lui disant qu'il mérite de faire son entrée à la manière d'une divinité. Agamemnon s'exécute. L'épouse obtient ainsi la preuve de la suffisance du mari qu'elle assasinera peu de temps après. Tapis des dieux dans le théâtre grec, Voila un premier rôle marquant.


jeudi 20 octobre 2016

Conférence de l'historien Jean Provencher En routre vers le paranormal

25 octobre prochain 19h

Bibliothèque de Charlesbourg,
Bibliothèque Paul-Aimée Paiement, auditorrium Pierre-Boutet
7950, 1ère avenue, Québec

Pour visiter le site de Jean Provencher: Cliquez ici


De 1880 à 1910, la presse québécoise fait largement écho au paranormal, celui de l’Église bien sûr qu’elle appelle le surnaturel, mais aussi l’autochtone nourri par les populations des régions. Nous nous arrêtons à ce dernier, le temps de quelques conférences.
Et il ne manque vraiment pas de couleurs, ce paranormal bien à notre image. Des bruits, des plaintes, des craquements, des apparitions, des phénomènes hors de l’ordinaire, et quoi encore. Un fantôme sur un pont, des cris dans la nuit. Et toujours ils nous laissent sur une seule patte. Un monde qui fait naître des craintes, mais apaise aussi parce qu’on le dirait nécessaire. Nous savions qu’il y avait quelque part une fêlure nous montrant que la vie ne pouvait être réduite à la banalité des jours.
Voici l’occasion de nous amuser, de tourner les pages d’une sorte d’album de famille étonnant.
La première rencontre des quatre à venir se tient mardi, le 25 octobre prochain, à 19 heures, à la bibliothèque de Charlesbourg, Bibliothèque Paul-Aimée Paiement, auditorium Pierre-Boutet, 7950, 1èreAvenue, pour adolescents et adultes. À partir de maintenant, on peut réserver au numéro (418) 641-6287ou en se rendant sur place (priorité aux abonnés). C’est gratuit. L’auditorium peut accueillir 130 personnes.
Cet événement vient d’une collaboration entre l’Institut canadien de Québec et le Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV).
La belle image, tout en haut, est celle de mon ami Jacques Sylvain, artiste multidisciplinaire. Le montage ci-bas, étonnant, est de l’ethnologue Christine Bricault, du Centre québécois du patrimoine vivant. Merci à 

jeudi 13 octobre 2016

La tour de Babel

Dessins et animation: Aline Martineau
Paroles et musique: Bill Vincent


mardi 4 octobre 2016

Mercredis Tapis-Rouge

Après l'Art dans la rue l'Atelier-Galerie Bécot ouvre ses portes dans le cadre des mercredis Tapis-Rouge

L'exposition Musica se poursuit pour encore deux semaines



lundi 3 octobre 2016

La mort de Sardanapale


La mort de Sardanapale Eugène Delacroix on y voit la belle favorite du roi légendaire Ninive montrée de dos.-Ses fesses sont parmi les plus belles de toutes l’histoire de la peinture.




mardi 27 septembre 2016

Exposition Atelier-Galerie Bécot 1 et 2 octobre 2016

Dans le cadre des Journées de la culture La Maison des métiers d'art et la Galerie Bécot, en partenariat avec L'Arrondissement de la Cité-Limoilou, répètent cette année l'événement L'Art dans la rue! Des artistes exposeront dans la rue De Sainte-Hélène, qui sera fermée à la circulation entre les rues Dorschester et de la Couronne pour l'occasion.

Atelier-Galerie Bécot: Musica vu par 18 artistes de Québec
André Bécot, Christine Bouchard, Renald Brisebois, Don Darby, Micheline Fournier, Aristide Gagnon, Jérémy Giles, Pierre Lanoie, François Lapierre, Céline Lapointe, Benoît Levesque, Francine Noël, Collette Matte,Carol Poulin, Marie Rioux, Jacques Sylvain, Serge Tremblay


Publier dans le Magazine Bazzart Volume 10, Numéro 2, Automne 2016





mardi 20 septembre 2016

Les mercredis Tapis-Rouge à l'Atelier Galerie Bécot 5h à 7h


Cette publication annonce les 5 à 7 de l'Atelier Galerie Bécot. Pour bien comprendre mon message que je vous ai envoyé il faut être plus curieux et aller
voir la publication sous celle-ci vous comprendrez mieux mon message.





Vous trouvez ça beau vous?


mercredi 14 septembre 2016

dimanche 11 septembre 2016

Oeuvres de Charlotte Salomon -1917-1943


Suggestion de lecture


Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à ving-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une oeuvre picturale autobiographique d'une modernité facinante. se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant: ''C'est toute ma vie.'' Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

mardi 6 septembre 2016

Retour de vacances

L'atelier Galerie Bécot déroule le tapis rouge pour le retour des vacances.
Nous reprenons nos portes ouvertes  à tous les mercredis 
de 17h à 19h à compter du 7 septembre prochain.
Bienvenue aux collectionneurs, amateurs d'art et artistes.

lundi 5 septembre 2016

Moi qui croyais que nous avions une oeuvre unique sur Cartier coin René-Lévesque

Vous pouvez voir une oeuvre semblable à Enderby en Colombie-Britanique

Lauwrence Paul Yuxweluptun

Exposition présentée au Musée d'Antropology de Vancouver.
Cette exposition présente des oeuvres qui s'opposent à la répression colonialistes des peuples des Premières Nations et la lutte permanente pour les droits des autochtones, la revendication de leur terres, leurs ressources et la souveraineté.



mercredi 31 août 2016

Participez à l'événement L'Art dans la rue le 1 et 2 octobre 2016

La maison des Métiers d'art et la Galerie Bécot, en partenariat avec l'Arrondissement de la Cité-Limoilou, répète l'événement L'Art dans la rue édition 2016. Lors de cet événement, vingt-cinq (25) artistes sont invités à exposer leurs oeuvres sur la rue Sainte-Hélène entre la rue Dorchester et De La Couronne. Nous mettons gratuitement à la disposition des artistes participants chaise, table et emplacement permettant d'exposer leurs oeuvres et de travailler en direct s'ils le désirents. Les artistes s'engagent à monter leur kiosque entre 10 h et 12h samedi et dimanche. Aucun emplacement n'est prévu pour ranger le matériel des artistes. Vous devrez vous assurer de repartir avec votre matériel en fin de journée le samedi et le raporter le lendemain. Vous devez réserver votre emplacement auprès de Jacques Sylvain au 418-998-3267 ou encore par courriel à l'adresse suivante: sylvain.lehoux1@sympatico.ca .Nous vous rappelons que le nombre de places est linité à 25.

The University of British Columbia


mardi 19 juillet 2016

Venez fouler le tapis rouge

A L'atelier Galerie Bécot mercredi le 20 juillet venez rencontrer Edouard Duff. Edouarrd est un jeune artiste de Québec qui se spécialise depuis quelques années dans le live painting. Lors d'événements ou de spectacles, il puise son inspiration de l'énergie de la foule, de la musique et des lieux afin de créer des toiles uniques aux couleurs vives et pleines de mouvement..



mardi 5 juillet 2016

Les mercredis à L'Atelier Galerie Bécot


Venez immortaliser votre présence sur le tapis des célébrités. Le mercredi de 16h à 19h.



vendredi 1 juillet 2016

Le refus global vue à travers les yeux de Anais Barbeau-Lavalette

C'est l'histoire de Suzanne Meloche racontée par sa petite fille. En en 1948, Suzanne est aux cotés de Borduas , Gauvreau et Riopelle quand ils signent le Refus Global. Avec Barbeau, elle fonde une famille. Mais très tôt, elle abandonne ses enfants, Pour toujours. 

La femme qui fuit, c'est l'aventure d'une femme explosive, une femme volcan, une femme funanbule, restée en marge de l'histoire, qui traverse librement le sciècle et ses tempêtes.



mardi 28 juin 2016

Des visiteurs de marque à l'Atelier Galerie Bécot...

Des visiteurs de marque ont foulés le tapis rouge de l'Atelier-Galerie Bécot. À quand votre tour?


mercredi 22 juin 2016

Les mercredis chez Bécot


Artiste invité ce mercredi 6 juin 2016 à L'atelier Galerie Bécot 
Tout en fleur-Benoît Lévesque

dimanche 12 juin 2016

Beauce Art L'international de la sculpture-St-Georges-de-Beauce

Ne manquez pas d'aller visiter les artistes à l'oeuvre
Saint-Georges-de-Beauce
Jusqu'au 21 juin 2016
Don Darby à l'oeuvre 2016-Source de vie

Martine-Carol Gagnon-Force du courant 

Robin St-Amant- Sauteuse à la perche 

mercredi 8 juin 2016

On déroule le tapis rouge

L'atelier-Galerie Bécot déroule le tapis rouge pour vous à tous les mercredi de 16h à 20h.
Ce sera le rendez-vous des amateurs d'art, des collectionneurs et des artistes.
Nous vous y attendons: Jacques Sylvain et André Bécot    

dimanche 29 mai 2016

Oeuvre de Jacques Sylvain

Hommage à Miles Davis
Exposée au Musée du Bronze jusqu'au 9 octobre 2016 



jeudi 12 mai 2016

Hommage à Serge Lemoine

La première source d’inspiration[1]

Celle-ci m’est venue d’un peintre d’Acton-Vale, Serge Lemoine, qui a passé une partie de sa vie artistique à peindre en bleu, blanc et rouge, couleurs du Canadien de Montréal. Il peindra uniquement avec ces trois couleurs de 1969 à 1979.
Lors de la fête nationale de la Saint-Jean-Baptiste en 1979, toute la ville d’Acton-Vale est réunie pour l’exposition mettant fin à cette décennie Bleu-blanc-rouge. Mais Serge Lemoine réserve une surprise aux participants. Il déclare une période supplémentaire de deux ans un peu comme un match qui se prolonge pour achever ce qui n’a pu l’être en temps réglementaire.


La deuxième source d’inspiration[2]
Elle m’est venue de l’intégration de retailles métalliques de lames de patins dans la composition des rampes, des garde-corps, des colonnes et des contremarches de l’architecture des maisons du quartier Limoilou de Québec.
Cette particularité architecturale s’est  répandue dans les années 1940 et 1950 avec l’entreprise artisanale Saint-Laurent Métal de Giffard qui fabriquait des lames pour les patins. Les artisans du métal (ferronniers, ferblantiers) récupéraient les retailles et les intégraient à leurs ouvrages pour former de belles dentelles décoratives. Quelle merveilleuse relation entre l’architecture et notre climat nordique! Il n’y a qu’une ville d’hiver comme Québec pour présenter ce type d’ornementation lié à la glace dans son architecture. Maintenant que vous connaissez le secret des artisans, vous ne pourrez plus circuler à Limoilou sans admirer ce travail créatif des artisans de l’époque. 


[1] Brochure exposition de Serge Lemoine, du26 septembre au  9 décembre 2012  Espace création


[2]  http://www.contact.ulaval.ca/article_blogue/mon-pays-cest-lhiver/
  Loto-Québec,Blog Contact de l’Université Laval, Publié le 17 décembre 2013 | Par Martin Dubois,

mardi 12 avril 2016

Dix secrets bien gardés sur la créativité


Voici quelques citations pigées dans ce bouquin:

Tous les artiste se font tôt ou tard poser lcette question:
«où prenez vous vos idées»
S'il est honnête, l'artiste répond:
«Je les vole»

«Les bons artistes copient les grands artistes volent » Pablo Picasso»

«Servez-vous: c'est ce que nous voulons.Piquez-nous des trucs quand vous comencez, parce que vous ne pouvez rien sans nous voler. Vous ne faites que prendre ce que nous vous donnons pour l'intégrer à votre propre voix. C'est comme ça que vous trouverez la vôtre. Faites ça et, un beau jour, c'est à vous que quelqu'un d'autre viendra piquer des trucs» Francis Ford Coppola

«Les seuls enfoirés que je fréquente sont ceux qui peuvent m'apprendre quelque chose» Questlove

«Savoir qu'on a tout son temps, tout l'argent nécessaire, toutes les couleurs qu'il nous faut et tout ce qu'on veut est mortel pour la créativité.» Jack White

mardi 29 mars 2016



Présentation de Quais-Blues, en présence du réalisateur 

Richard Lavoie

Mercredi le 13 avril 2016 

Heure: 19h30

Lieu: l'Espace Bécot 344 rue Sainte

samedi 27 février 2016

Histoire de sans papier




Moi au lieu de rêver ma vie, j'ai choisi de vivre mon rêve. Mai à quel prix. Heureusement, je ne m'étais pas trompé car aujourd'hi ce choix me rend heureux. Et ce même, si j'ai dû tout sacrifier pour ce rêve. Une folie peut-être mais c'était là ma vocation, ma destiné. J'ai répondu présent en faisant confiance à la vie. J'ai été bien conseillé et bien entouré.

J'ai 37 ans de vie d'artiste derrière moi, tel que je l'aurais rêvée si je ne l'avais pas réalisée. Et maintenant que j'ai les deux pieds dedans, j'ai tout le reste de ma vie pour en jouir. Peu importe ma carrière, ma vie d'artiste avant tout.

L'histoire de l'Art, en général, nous parle beaucoup plus de la vie des artistes que de la carrière d' artistes 

Extrait d'une lettre de Pierre Lanoie 2016

Oeuvre de Pierre Lanoie-autoportrait
artistes. 

jeudi 18 février 2016

Bientôt à l'atelier Bécot


La mort d’un quai : Godbout

J’ai assisté à la mort d’un quai…
C’était à Godbout sur la Côte-Nord,  à sept heures de route de Montréal, au petit matin d’un jour de semaine du printemps dernier. Des camions sont venus au vieux quai (qui a servi dans le passé à l’industrie forestière) avec de gros blocs de ciment, une grue les a déchargés et placés en rangée  : selon un mot d’ordre de la municipalité, on venait bloquer la voie d’accès au quai et signer bien involontairement son arrêt de mort
Pour voir le site de Richard Lavoie réalisateur du film

Il y a quelques années, la municipalité de Godbout, dans un geste magnanime, avait acquis ce quai dans le but de le sauver d’une fin prochaine et de permettre à ses concitoyens d’en profiter. La pêche y est fructueuse et le paysage de collines, de plage et de mer spectaculaire. Donc, ce quai unique en son genre était devenu le nouveau perron d’église des gens de Godbout et un lieu très fréquenté par les touristes de passage et la population des villages voisins qui n’ont plus ce genre d’installation à s’offrir. Mais la population vieillissante de Godbout, 300 personnes, diminuant à vue d’œil,  et la municipalité n’ayant pas les moyens d’entretenir cette structure âgée et mal en point et également devant le danger potentiel que le quai ne s’écroule, il fallu bien se rendre à l’évidence qu’il n’y avait pas d’autre alternative que d’en interdire un jour ou l’autre l’accès. Rappelons que le village de Godbout déjà fragilisé par le départ des jeunes, la fermeture de l’école et de son unique fournisseur d’essence, avait trouvé un regain de vie par son vieux quai devenu une véritable institution sur la Côte-Nord. Des gens d’un peu partout venant y pêcher et des voiliers et bateaux de pêche s’y abriter ou s’approvisionner aux restaurants et dépanneur du coin. C’était toujours la fête sur le quai jusqu’à tard l’automne. On y jasait, admirait la mer, piqueniquait, faisait des feux de bois et parfois même des concerts rock ou country.
Même si tous prédisaient sa fin prochaine, on ne pouvait croire qu’un lieu si agréable, si fréquenté, si essentiel à la santé économique et psychologique des gens pouvait disparaître, aussi brutalement! Et la perte de son quai n’est-elle pas un pas de plus dans l’agonie prévisible de ce village paradoxalement très fréquenté par les usagers du traversier Godbout-Matane ? Sur le débarcadère,  camions et voitures attendent en longues files, plusieurs fois par jour, l’arrivée du bateau. Mais leur présence ne profite guère à la santé économique de Godbout. À preuve, aussitôt le quai barricadé, le seul dépanneur du coin a tiré à son tour sa révérence!
Et ce petit quai de Godbout, l’âme du village, trône désormais  vide,  désaffecté… triste tas de ferraille et de cailloux condamné à une mort lente au milieu d’un décor à couper le souffle !
Par un belle journée de la semaine dernière, je passais par là venu saluer mes amis du quai qui avaient exprimé leur inquiétude dans mon film Quais-Blues. Je me suis heurté aux blocs de ciment et au silence de la mer. Plus de rires, plus de murmures ici, que le ressac sur la plage voisine. Qu’étaient donc devenus Jean, Gertrude, Gilbert, Normand, Jean-Paul… J’en retrouvai quelques-uns isolés, un peu désemparés. Nous parlâmes finalement d’autre chose que le sujet brûlant qui nous préoccupait… essayant de faire taire une certaine tristesse qui planait sur Godbout ce jour-là.
En revenant sur la 138, cette interminable et merveilleuse route vers Québec, j’eus bien du temps pour réfléchir à ces étapes de la vie qui se bousculent les unes après les autres et du peu de prise que chacun de nous peut avoir sur les petits et grands destins collectifs.  Fallait-il que j’en reste là ?  Non… et je me mis à penser à… comment sauver le petit quai de Godbout.
Richard Lavoie,  réalisateur,
24 juillet 2012

by  with no comments yet.

jeudi 4 février 2016

Hommage à Don Darby

Hommage à Don Darby
Jeudi le 25 février 17h30

Pour une première fois depuis sa fondation en 1954, la revue Les écrits lance un numéro à Québec. Ce dernier comprend notamment un hommage à Don Darby. Les dossier rassemble une dizaine de poètes autour des hommes primitifs et des masque du sculpteur. C'est l'occasion d'un court récital en présence de l'artiste et de la future diretrice de la revue, Danielle fournier. Les textes de Jean coulombe, Jean Désy, Jean Dorval, Ray Marie Taylor, Hélène Matte, Sylvie Nicolas, Franck Poule et Matia Scapoulla seront accompagnés des photographies de Guy Couture et d'un court métrage de Michel Coté.

Organisé par Hélène Matte

Maison de la littérature
Réservé 418 641-6797

mercredi 6 janvier 2016

Merci monsieur l'Allier d'avoir embelli la Ville de Qubec.


"Couper, ces années-ci, dans les budgets de la culture, c'est un peu comme se nourrir avec ses graines de semences" (Chronique Le Devoir 1987)