vendredi 18 janvier 2013

«Ce moment où rien n'arrive» Edward Hopper

Pour Fabrice Luchini, qui a vu l'exposition du Grand Palais avec l'œil du critique d'art, l'artiste américain se situe entre Céline et Schopenhauer : chez lui, l'homme n'est jamais libéré de l'accablement Lisez le texte c'est des plus intéressant: Cliquez ici pour lire l'article

samedi 5 janvier 2013

Oswaldo Guayasamin

Oswaldo Guayasamin (Quito, 6 juillet 1919 - 10 mars 1999) était un artiste équatorien de la seconde moitié du XXe siècle. Fortement inspiré par les arts sud-américains, il a consacré une grande partie de sa vie à peindre la misère, l'exploitation, l'oppression, la dictature et le racisme. Il crée un portrait panaméricain des différences sociales et humaines. En 1998, tandis qu’il exécutait son œuvre magistrale la Capilla del Hombre (« Chapelle de l’homme ») à Quito, le peintre équatorien Oswaldo Guayasamín créa une médaille pour l’UNESCO destinée à récompenser des artistes talentueux de toutes les régions du monde. Grand ami de l’Organisation, ce célèbre peintre latino-américain du XXe siècle lui avait fait don cinq ans auparavant d’une fresque qui orne toujours l’entrée de la salle du Conseil exécutif.

vendredi 4 janvier 2013

J'ai cessé de croire

«J'ai cessé de croire aux «Grands événements» qui s'accompagnent de hurlements et de fumée. Et crois-moi, je te prie, cher vacarme d'enfer, les plus grands événements, ce ne sont pas nos heures les plus bruyantes, mais les heures du plus grand silence.» 
Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra  


Bonne Année 2013