mardi 10 janvier 2012

À la manière de Matisse (réalisation Simon Carmichael)



Génial comme dessin!













Dans le monde des arts, comme à la bourse, ce sont les perceptions qui mènent la marche.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

WOW! j'aime beaucoup ces lignes pures comme la sonorité musicale qu'elle inspire par ces formes et cette féminité voluptueuse qui s'en dégage. Simon , tu t'est laissé aller et révèle un "à côté" fort intéressant.
Je trouve pour ma part que ce blog a drôlement du mérite et est en effet un bon outil d'échange.
Gilles Diamond

renaldbrisebois@gmail.com a dit…

Bravo ,tres belle ligne Mgrs.Simon.

Anonyme a dit…

Ce dessin rempli d'assurance de Simon rappelle aussi les dessins épurés de Marcel Barbeau en 1957.
Même simplicité, même liberté, même grâce.
J'apprécie beaucoup cette oeuvre.

Hugues Noël de Tilly

P.S. Dans le livre «Marcel Barbeau - Le regard en fugue», Carolle Gagnon et Ninon Gauthier ont écrit que lorsque Barbeau vient vivre à Québec durant les années 1950 «il se remit au dessin, se souvenant de ses premières études d'après Matisse. Cette observation de l'être aimé l'amena à découvrir tous les secrets, toutes les voluptés du déploiement d'une ligne sur une feuille de papier blanc. À mesure que la main s'assurait, le dessin se libérait jusqu'à l'épure de quelques traits».